Call us: +49-69-348-77570, Monday-Friday 9am-5pm
Rappelez-moi 
W
Téléphone
W
Merci beaucoup pour votre demande.

Nous vous rapellerons dans quelques instants.

MonnaieEuro
LangageFrançais
Ship ToAllemagne
Search Search
Page d'accueilPièces argentQueen's Beasts

Pièces Queen's Beasts Argent

(2 produits ont été trouvés)

Prix  
Metaux
Choix
Poids troy
Series
Pays
Introduced since
Mint
Nom ↑

Les Animaux de la Reine (The Queen’s Beasts)



Les « Animaux de la Reine » constituent à l'origine une série de onze statues qui symbolisent la lignée de la Reine Elizabeth II. Ces statues ont été créées, à l'occasion du couronnement d'Elizabeth II en 1953, par le sculpteur anglais James Woodford et exposées temporairement devant l'extension ouest de l'abbaye de Westminster – l'église de couronnement des monarques britanniques. Aujourd'hui, les statues de plâtre polychromes de près de deux mètres de haut sont exposées au Canadian Museum of History d'Ottawa.

Au fil du temps, les Animaux de la Reine sont devenus si populaires qu'il est presque surprenant que la Monnaie Royale ait attendu jusqu'à ce jour pour leur consacrer une série de pièces de monnaie. Depuis 1953 en effet, des figurines en porcelaine, de la vaisselle, des bougeoirs, des petites cuillères et des timbres ont été créés à l'effigie des Animaux. En 2016, la Monnaie nationale britannique, empreinte de tradition, a enfin édité une série de pièces ornées des animaux héraldiques. Cette série comptera probablement l'ensemble des onze animaux, gravés dans 1 once d'or et 1/4 et 2 onces d'argent. Les Animaux de la Reine sont composés des créatures suivantes :



  • Le Lion d'Angleterre
Le Lion d'Angleterre couronné ornera la première pièce de monnaie de la série et représentera le Royaume d'Angleterre et ainsi le siège de la monarchie britannique. Sur les grandes armoiries de la Reine Elizabeth II, le Lion d'Angleterre porte l'écusson et est représenté en mouvement en doré sur un fond rouge. Il avait probablement déjà été intégré par Guillaume le Conquérant en 1066 à ses armoiries et est depuis demeuré dans les armoiries royales britanniques.



  • Le Griffon Édouard III
Édouard III fut l'un des souverains les plus marquants de l'Angleterre moyenâgeuse, jouant un rôle de taille dans l'Histoire britannique. De son vivant, il était connu sous le nom d'Édouard de Windsor. Le griffon était déjà associé à Édouard III par ses contemporains et apparaissait en effet déjà sur son sceau personnel. À l'origine, le griffon tenait un blason représentant le Château de Windsor. Là encore apparaît le lien direct avec Elizabeth II, dont la famille porte depuis 1917 le nom de Windsor désignant la résidence de la famille à l'ouest de Londres.

  • Le Faucon du domaine Plantagenêt
Le domaine Plantagenêt rassemblait déjà plusieurs souverains du Royaume d'Angleterre et constitue l'une des lignées dont sont issus les Lancastre et les York. Le pays d'origine de la lignée, le centre de la France, ainsi que son histoire remontent au 11è siècle. Édouard III est issu de cette maison et a fait du faucon – en plus du griffon, du genêt à balais et d'un déluge entrecoupé de rayons du soleil – son symbole personnel.

  • Le Taureau noir du Duché de Clarence
Le Taureau noir représente le Duché de Clarence, un titre aujourd'hui inutilisé. Édouard IV (1442-1483) descend de l'ancien Duché de Clarence et était l'un des rivaux du côté des York et des Plantagenêts durant la guerre des Deux-Roses, l'un des conflits les plus importants pour la succession au trône du Royaume d'Angleterre. À l'origine, le taureau supportait les armoiries royales portées par Édouard IV, Richard III et tous les membres des familles Lancastre et Tudor.

  • L'Éale de Beaufort
Un éale est une créature mythique sans véritable correspondance dans la faune réelle. L'animal pourrait se rapprocher le plus d'une antilope. Ce nom viendrait de l'hébreu יָעֵל (Yael) qui signifie approximativement Capricorne. L'éale arbore un pelage tacheté et représente Henri VII et sa mère Margaret Beaufort. Henri a été roi d'Angleterre de 1485 jusqu'à sa mort en 1509. En outre, il a fondé la dynastie des Tudors qui a occupé le trône d'Angleterre jusqu'à 1603.

  • Le Lion blanc de Mortimer
Le Lion blanc constitue non seulement l'un des insignes personnels d'Édouard IV, mais il représente également la famille Mortimer, dont les ancêtres d'Édouard IV et d'Elizabeth II sont eux-mêmes issus. À l'origine, le Lion blanc portait un blason vertical scindé en rouge et bleu, orné d'une rose blanche, sur le modèle de la rose de la maison d'York et, également, un insigne du Roi Édouard IV. Contrairement au Lion d'Angleterre, le Lion blanc de Mortimer n'est pas couronné.

  • Le Lévrier blanc de Richmond
Le lévrier constitue l'emblème d'Henri IV et d'Henri VII. Il a longtemps été élevé principalement au Nord de l'Angleterre – également dans la principauté de Richmond. Pendant le règne d'Henri VII, le Lion d'Angleterre a même été supplanté par le lévrier en tant qu'animal héraldique. Henri VII fit ainsi référence aux racines antiques du Royaume d'Angleterre. Ces racines remontent entre autres aux Celtes bretons, pour qui le lévrier a entre autres joué un rôle important comme compagnon lors des parties de chasse. Le Lévrier de Richmond porte devant lui un blason sur lequel est dessinée une rose composée d'éléments rouges et blancs. Elle représente symboliquement les maisons de Lancastre et d'York ainsi que leur alliance.

  • Le Dragon rouge du Pays de Galles
Également connu comme le Dragon gallois ou simplement le Dragon rouge (en gallois : Y Ddraig Goch), l'association de cette créature mythique avec le Pays de Galles remonte à l'an 829. Il est dit que le légendaire Roi Arthur a arboré le Dragon rouge sur son étendard militaire. Dans l'arbre généalogique de la Reine Elizabeth II, le Dragon rouge apparaît pour la première fois chez Owen Tudor. Plus tard, son petit-fils Henri VII en a également fait son emblème. Pendant le règne de la famille Tudor, le Dragon rouge a été promu support du blason des armoiries royales anglaises.

  • La Licorne écossaise
Deux Licornes apparaissent dès le 16è siècle comme supports des armoiries écossaises. Après avoir été nommé Jacques Ier roi d'Angleterre, l'ancien roi écossais Jacques VI a intégré la Licorne aux armoiries royales du Royaume-Uni de Grande-Bretagne, d'Irlande et de France. Aujourd'hui encore, la Licorne, support des armoiries britanniques, symbolise, en association avec le Lion d'Angleterre, l'unité du Royaume-Uni. L'Écosse utilise sa propre version des armoiries royales, laquelle laisse davantage de place aux symboles écossais. Contrairement aux armoiries royales classiques, la Licorne de la version écossaise porte la couronne typique du pays. Dans la série des Animaux de la Reine, la Licorne symbolise le règne de la Reine Elizabeth II sur l'Écosse, partie intégrante du Royaume-Uni.

  • Le Cheval blanc de la Maison de Hanovre
L'illustre reine britannique Victoria Ière, trisaïeule de la Reine Elizabeth II, est issue de la lignée des Hanovre, famille qui a également régné sur la Grande-Bretagne pendant près de deux siècles. Le cheval, symbole héraldique des Welf et, de ce fait, de la famille des Hanovre, remonte au 14è siècle et puise ses origines en tant que « Cheval Saxon » probablement bien avant cela.

On peut espérer que le succès de la série des Animaux de la Reine, frappée par la Monnaie Royale, sera à l'avenir une source d'inspiration. L'héraldique et l'histoire britanniques recèlent encore de nombreuses curiosités.

À propos des cookies sur ce site - Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience en ligne. Si vous continuez à utiliser ce site sans modifier vos préférences de cookies, nous en conclurons que vous marquez votre accord quant à notre utilisation de cookies.